[Podcast] Grillon le devin

2ème podcast

 

 

Le voilà, le deuxième podcast du mercredi.!  🙂

Cliquez sur Play pour l’écouter ou cliquez  ici pour le télécharger directement sur votre appareil

 

Si vous avez manqué le premier podcas : Le petit coq, cilquez ici pour le découvrir.

TRANSCRIPTION TEXTE

La malle aux histoires.

Bonjour, je suis Mickaéline Cuny du blog les petits loups malins, l’histoire que je vais vous raconter est celle de Grillon le devin.

(jingle)

Il était une fois bonhomme Grillon qui se faisait passer pour un grand devin. Les jours de foire et de marché, il donnait la bonne aventure aux uns et aux autres.

_ Toi père Labulle, fait attention à ne pas boire trop de vin, sinon tu vas être malade.

Ces prédictions étaient ainsi faites, que, quoi qu’il arrive, bonhomme Grillon avait raison. Si père Labulle était malade, c’était de sa faute, puisqu’il l’avait prévenu. Si au contraire, s’ il se portait bien, c’était grâce à lui qui l’avait mis en garde.

(bruit de sabot de cheval)

Un matin, un messager du roi se présenta sur le marché. Du haut de son cheval il annonça.

_ Un diamant, très rare et d’une grande valeur vient être volé au roi. Ce dernier récompensera généreusement toutes personnes pouvant l’aider à le retrouver.

Bonhomme Grillon réfléchissait dans son coin. La tentation était trop grande, surtout qu’il ne mangeait pas tous les jours à sa faim, ces temps-ci. Mm oui, mais si le roi s’apercevait, qu’il l’a trompé, il risquait fort de se voir pendu. Mais la tentation de se régaler était la plus forte.

” Je sais ! Je lui demanderai le gîte et le couvert pour un jour ou deux, prétextant qu’il me faudrait attendre les signes du ciels.

(bruit de trompette)

Seulement le roi avait déjà eu à faire à de nombreux charlatans avant lui. Qui lui avait promis des merveilles contre une bonne chambre et quelques repas chauds, aussi se méfia t’il en entendant la requête de bonhomme Grelet.

_ Et bien soit ! Tu auras 3 bons repas et un bon lit, mais avant tu devras me dire ce que contient la boîte en argent que tient mon valet. Si tu es un vrai devin, cela ne doit pas te poser de problème. Et si tu me mens, je te ferais chasser de mon palais avec 50 coups de bâton en récompense.

Bonhomme Grillon se dandina d’un pied sur l’autre. On se doute bien qu’il fût bien incapable de deviner ce que contenait la boîte.

_ Eh bien parle !

Voyant les bons repas et le lis moelleux lui échapper le faux devin, murmura “Te voilà bien pris Grillon”.

Il fut tout étonner d’entendre le roi  s’exclamer :

_ Enfin, un vrai devin, cet homme est celui que j’attendais. Qu’on le conduise dans la meilleure chambre. Puis se tournant vers bonhomme Grillon. Tu auras le droit à trois repas et une bonne nuit de sommeil, et demain matin à la même heure je t’attendrais ici pour que tu me donnes des nouvelles de mon diamant.

Le faux devin n’arrivait pas à croire ce qui venait de se passer. Il jeta un regard hésitant au valet et vît que ce dernier tenait la boîte ouverte, dans laquelle reposait un véritable grillon (bruit de grillon).

Il va sans dire que bonhomme Grillon fît honneur au petit-déjeuner qu’on lui servit, surtout que cela faisait 2 jours qu’il n’avait rien mangé.

La dernière bouchée avalée, la dernière goutte bue, il se jeta en arrière sur sa chaise et la main sur le ventre s’écria :

_ Ah, Ah ! Un de pris.

(bruit de vaisselle)

Le valet qui était en train de débarrasser, cria et se sauva vite. (cri et pas qui court). Bonhomme Grillon n’eut pas le temps de se poser de question, toutes ces agapes lui avaient donné sommeil, il s’allongea pour une bonne sieste. (ronflement)

A midi on lui servit un repas encore plus copieux. Arrosé des vins les plus savoureux. On le sait maintenant, bonhomme Grillon était doté d’un solide appétit.

Il n’en laissa pas une miette. Et comme le matin, il s’écria

_ Ah, ah encore un de pris (même bruit de vaisselle, de cri et de pas)

Le serviteur venu pour débarrasser se sauva à son tour en criant.

Bonhomme Grelet (ce qui veut dire Grillon en berrichon) commençait à s’inquiéter. Il s’imaginait déjà pendu ou fouetté.

_ Allons, ne pense plus à tout cela, s’encouragea t’il, il te reste encore un repas. Et tes deux siestes t’ont déjà bien ragaillardie. Il te faudra quitter la chambre en pleine nuit. Et comme ça, ni vu, ni connu.

 

 La vue de son dîner lui remonta aussitôt le moral, et comme les précédents, il n’en laissa pas une miette et pas une goutte. Au moment ou le troisième serviteur entrait pour débarrasser, Grillon s’exclamait :

_ Ah bas les voilà tous pris. 

Aussitôt, le serviteur se jeta à ses pieds

_ Pitié, par pitié ne dites rien au roi (bruit de pleurs) ont vous rend le diamant, mais par pitié laissez nous partir.

Ce n’est qu’une fois que bonhomme Grillon vit arriver les deux autres serviteurs apportant le diamant, qu’il comprit ce qui se passait.

Tout d’abord, il ne voulut pas laisser partir les voleurs, si facilement, mais ils lui donnèrent vite des arguments irréprochables, (bruit de pièces) en sortant de leurs poches 3 grosses bourses d’or.

 

Après une bonne nuit de sommeil Grillon alla trouver le roi et lui remis le diamant, lui expliquant que ses visions lui avaient permit de découvrir sa cachette, mais hélas pas les voleurs.

Fou de joie, le roi lui offrit la grosse récompense prévue. Mais lorsqu’il proposa à bonhomme Grillon de rester au palais afin de devenir son conseillé celui-ci refusa prudemment, il tenait bien trop à sa vie.

 

Il repartit donc faire ce qu’il faisait de mieux, mais les poches pleines. 🙂

 

Si cette histoire vous a plu, n’hésitez pas à liker.

On se retrouve bientôt sur le blog pour d’autres histoires, astuces, et avis littéraires. Et bientôt quelques vidéo.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à vous inscrire à ma news letter pour être tenue au courant de tout ça.

A bientôt et portez-vous bien.

 

Si vous aimez les histoires, découvrez en plus dans la malle à histoires, en cliquant ici.

Spread the love
  • 3
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *