Le blog ou la vie ?

Auteur : Sophie de Villenoisy

 

Edition : Fleurus
Parution : 5 avril 2017
Pages : 252

à partir de : 12 ans

 

Synopsis : À 14 ans, Léa a une vie de rêve : dans son blog, elle raconte sa vie de mannequin vedette, son quotidien avec une maman styliste et un père galeriste branché ! Elle vit dans un sublime appartement à Paris, capitale de la mode ! Elle croule sous les sollicitations et les invitations aux défilés de mode ! Elle a de nombreux « friends », ses fans, ainsi que tous ses « followers ». Bref tout va pour le mieux pour Léa, excepté… que tout ça, c’est du pipeau ! Car Léa a une légère tendance à enjoliver sa vie. Bon, ok, elle est complètement mytho ! Mais ça intéresse qui une mère qui tient un pressing et un père poissonnier ? Franchement, dans le genre glamour, on repassera ! Et si Léa habite une capitale, c’est Agen, la capitale du pruneau ! Rien de reluisant, donc… Alors Léa n’hésite pas à ré-écrire sa vie, au stylo rose de préférence et avec beaucoup de paillettes, quitte à prendre des risques, parfois inconsidérés…

Mon avis sur Le blog ou la vie ?

 

La vie par procuration

 

 

Il y a quelques mois, je découvrais la plume de Sophie de Villenoisy, avec Question de Standing, en partenariat avec les éditions Denoël, j’avais littéralement dévoré le roman, lors de mon déplacement sur Metz à l’occasion, de la BD s’en va à Malbrouck. J’avais très envie de poursuivre l’aventure avec cette auteure qui m’avait marqué lors de cette première lecture.

En parcourant le net, afin de découvrir sa biographie, j’ai découvert ce livre, “Le blog ou la vie ?” En plus classé jeunesse. Comment pouvais-je résister à une telle tentation, il a fini pile dans ma wich.

Après les fêtes de Noël, alors que je faisais le tri dans cette dernière afin, d’utiliser ma carte cadeau Cultura, je suis retombée sur ce titre. Aussitôt acquit, aussitôt lu.

Il faut dire que j’étais curieuse, quoi de plus énigmatique que ce titre, “Le blog ou la vie ?“, forcément en tant que blogueuse, je ne pouvais pas passer à côté.

Léa tout comme l’héroïne de “Question de standing”, m’a d’abord agacé, au départ, elle apparaît futile, égoïste, un brin méchante. La jeune fille est avant tout, une étudiante qui ne s’assume pas. Sa passion, à elle, la mode. Elle est prête à tout pour l’assouvir. Cependant, elle pense que lorsqu’on a que 14 ans, un père poissonnier et une mère qui tient un pressing, qu’en plus, on habite Agen, la ville du pruneau ! Ça ne fait guère glamour. Alors le jour, où elle ouvre son blog, elle devient Chine, jeune femme de 22 ans, qui vit à fond sa passion de la mode, invitée à droite et à gauche pour des défilés, côtoyant les plus grands stylistes.

Seulement, voilà, son mensonge va la rattraper, elle est conviée pour, de vrai, cette fois, à un défilé sur Paris. Hors de question, qu’elle laisse passer cette chance incroyable. De là, va découler tout un tas de mauvaises décisions, qui m’ont autant fait rire, qu’angoisser. On le sait tous, le mensonge, n’apporte jamais rien de bon. Alors forcément, cette virée clandestine dans la capitale, ne va pas se passer exactement comme la jeune fille le pensait.

À voir l’innocence et la naïveté de notre héroïne, mon cerveau échafaudait des plans, plus catastrophiques les uns que les autres. Car au fond de moi, je voyais bien que ce voyage, ne pouvait pas se passer très, très bien. Une jeune adolescente perdue dans la capitale, et puis, comment pourra t’elle justifier à la maison de couture qui l’a invité, qu’elle n’a pas 22 ans, que non seulement, elle n’habite pas sur Paris, mais quand plus, elle ne s’appelle pas Chine ?

Heureusement pour notre héroïne, la mésaventure que lui a infligée Sophie de Villenoisy était beaucoup plus gentille que tout ce que j’avais pu imaginer.

J’ai pris plaisir à voir évoluer Léa, de la voir grandir, ressortir plus forte de son périple.

Le voyage sur Paris marque vraiment le tournant de ce livre, à partir de ce moment, notre lecture devient addictive. La longueur de la première partie est cependant indispensable, afin de bien comprendre Léa, et ses mensonges sur la toile.

L’angle que l’auteure a pris pour “Le blog ou la vie ?” m’a surpris. Moi-même je blogue depuis maintenant bientôt 7 ans, et je m’attendais à quelqu’un, comme moi, qui aime bloguer par dessus tout, au point d’en faire son métier. C’est cependant la deuxième fois, que je rencontre au travers de ma lecture, une héroïne qui ment effrontément sur la toile. Ayant toujours été honnête avec mes lecteurs, l’attitude de Léa, m’a tout d’abord écœurée, puis j’ai compris au fur à mesure des pages qui se tournaient, tout comme notre héroïne prends conscience de l’implication de ses actes, j’ai pris conscience, qu’elle n’était finalement pas différente, de ses personnes qui substituent leur vie à celle virtuelle, que leur offre les jeux de rôle. Sauf que malheureusement, ici, elle abusait ses fans. 

Avec le “Blog ou la vie ? “, Sophie de Villenoisy, nous offre une fois de plus un personnage ambivalent, qui suscitera un tas d’émotions, au fur et à mesure qu’il évoluera. Un point de vue surprenant, voir choquant, mais qui malheureusement doit bien exister. L’auteure maîtrise parfaitement la psychologie complexe de ses héros, c’est un vrai régale à chaque fois, de les voir évoluer. Une chose est sûre, je prendrais plaisir à suivre cette auteure. 

 

Ma note : 16/20

A lire si vous aimez : les héros complexe, qui évoluent au fil des pages.

Passez votre chemin si vous n’aimez pas : les blogueurs menteurs, les histoires sur le blogging en général.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *