Gustave et Céleste

Auteur : Anne-Gaëlle Balpe ; Séverine Vidal

 

 

Edition : La palissade
Parution : 16mars 2017
Pages : 64

à partir de : 6 ans

 

 

 Gustave a toujours la tête dans les étoiles, et il passe aux yeux des autres pour un drôle de zèbre, avec un Z, comme sa ligne de bus. Bus duquel il peut observer les jardins, surtout celui de Céleste. Il y voit des choses étranges… Céleste, elle, se fait lire les cartes par son amie Irma. Va-t-elle gagner au Loto, ou rencontrer des extra-terrestres ? En attendant, Céleste observe Gustave. Il n’est pas comme les autres et ça lui plait bien.

 

Mon avis sur Gustave et Céleste

 

L’amour dans les nuages

 

Gustave est un enfant à l’imagination débordante. Il ne se contente pas de ce que lui dit les professeurs, il veut toujours connaître, les angles cachés, au grand désespoir de ses professeurs. Quand on a une telle imagination, on est rarement populaire. Gustave ne fait pas exception à la règle. Il n’a qu’un seul ami Noé, car “Noé n’aime pas les rimes en “ave” que les autres adorent (Gustave pourrave, Gustave L’épave, Gustave t’es grave)”. Alors forcément, il ne peut pas avouer à Céleste qu’il en pince pour elle. Vous comprenez bien pourquoi, la peur, d’être rejeté !


Mais le destin est ainsi fait, que le bus que prend Gustave pour se rendre à l’école, passe juste au-dessus de la maison de Céleste. Alors ces quelques secondes de bonheur, et d’espoir sont précieuses.


Un week-end, il s’arrête sur le pont et admire ce qui se passe, dans le jardin de Céleste. Allez savoir, pourquoi ce dernier, c’est imaginé, que les parents de Céleste, et la jeune fille, pouvait communiquer, avec les extra-terrestres. Et qu’ils étaient sur le point de partir dans l’espace. En tout cas, pour une fois, son imagination débordante a eu du bon, puisqu’elle lui a donné le courage, de parler à l’élue de son cœur.


Gustave et Céleste, est une histoire agréable, écrite en deux temps, au départ, on découvre, l’histoire, du point de vu, de Gustave, puis dans un second temps, on découvre, le point de vue de Céleste.


Les Illustrations de Terkel Risbjerg, aident à comprendre l’histoire.
Gustave et Céleste sont deux héros attachant chacun à leur façon.

 

En Conclusion :


Une gentille petite histoire, un premier roman sentimental, qui saura toucher son public. Personnellement j’ai bien aimé, mais sans plus.

 

Ma note : 14/20

A lire si vous aimez : Les histoires sentimentales, en première lecture.

Passez votre chemin si vous n’aimez pas : Les romans trop simples.

 

Morceaux choisit :

J’en entends qui me disent déjà : “Vas-y Gustave, redescends sur terre.” Rien à faire, j’y crois, à ce truc, là : l’amour.

Un voyage qu’on fait à deux vers une destination inconnue. Même qu’on sait pas la date du retour, alors c’est dire.

 

Commendez “Gustave & Céleste” 

 

Gustave et Céleste a été lu dans le cadre de mon défi fou

Spread the love
  • 3
  •  
  •  
  • 1
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  • 1
  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *