Emma et le mystérieux ruban

Auteur : Nadja

 

 

Edition : PlayBac

Parution : 11 février 2015

Pages : 42

à partir de : 6 ans

 

 

 “Minimiki, la plus jolie façon de découvrir le monde !”
Dans sa nouvelle école, à Paris, Emma se sent seule. Elle longe tous les soirs le canal Saint-Martin pour rentrer chez elle. Mais un jour, une petite fille qui passe sur un bateau-mouche lui envoie un ruban… qui se révélera magique !

 

 

Mon avis sur Emma et le mystérieux ruban

 

 

Un ruban pour sceller une amitié

 

Emma et le mystérieux ruban est le numéro 13 de la collection Minimiki.
Je suis tombée sous le charme de ces petits personnages, tout en douceur, aux couleurs chatoyantes. À l’image de leur illustratrice, que j’ai eue la chance de rencontrer lors du salon 2015 de Montreuil.


Nadja et Julie Camel, nous font voyager grâce à la collection des premières lectures Minimiki, ici, l’auteure et l’illustratrice nous emmène à Paris, plus spécialement près du canal St Martin. C’est d’ailleurs le long de ce dernier qu’Emma aime aller, et ça tombe bien puisque les bords d’eau, elle doit les longer pour se rendre à l’école.
Seulement voilà, comme elle, est arrivée en milieu d’année dans ce quartier, Emma ne connaît personne. Sa timidité ne l’aide pas à s’intégrer dans cette classe, où les groupes d’amis sont déjà établis.


Le soir, personne ne fait le chemin avec elle. Personne à qui dire “ à demain”. La jeune fille se sent, terriblement seule. Triste, un soir, elle s’accoude sur le rebord de la balustrade du canal afin d’observer, un bateau qui manœuvre dans l’écluse.
Alors que ce dernier s’éloigne, Emma, voit un ruban voler jusqu’à elle. Elle le reconnaît aussitôt, c’est celui, que portait l’une des passagères.


Ce petit bout de tissu lui réserve encore bien des surprises.


On est complètement envoûtée par l’histoire, la plume de Nadja se mariant admirablement avec les superbes illustrations de Julie Camel, et vice et versa. J’apprécie la richesse des détails.


Comme pour chaque livret, sur le rabat de couverture, à l’arrière, se trouve un petit lexique, pour expliquer les mots, qui peuvent être inconnus, aux enfants. Pour cette histoire, il s’agit d’un canal, une écluse, un bateau-mouche, la tour Eiffel”. On retrouve également dans les dernières pages, deux pages jeux, pour aider à la compréhension de l’histoire d’Emma et le mystérieux ruban.


Conclusion :


J’aime vraiment beaucoup cette collection, pleine de poésie, tant au niveau du texte que des illustrations, colorées, détaillées. Il s’agit de l’une de mes collections chouchoutes, en premier roman, une belle façon d’apprendre à lire. Je la conseille vivement à toutes les petites filles, (et garçons).

 

Ma note : 17/20

 

A lire si vous aimez : Les premiers romans, avec de jolies illustrations, et avec un brin de magie.

Passez votre chemin si vous n’aimez pas : Désolé j’ai rien trouvé 🙁

 

 

Morceaux choisit :

 

Dans son lit, le soir, Emma fait jouer son beau ruban dans la lumière pour l’admirer. Soudain, ses yeux s’écarquillent. Elle croit apercevoir une chose étrange…

Mais oui, c’est bien cela ! Ce sont… des lettres, des lettres d’or, qui apparaissent lentement, de plus en plus étincelantes.

Emma les lit à haute voix, émerveillée.

_ A demain.

 

 

Acheter Emma et le ruban mystérieux

Pour admirer le talent de l’illustratrice, faite un petit saut sur son blog

Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  • 1
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  • 1
  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *